Je veux tourner un documentaire, mais je n’ai pas de budget…

Publié le Mis à jour le

Vous désirez plus que tout tourner un documentaire, mais votre budget se résume à quelques dollars ou euros ? Qu’à cela ne tienne, tournez tout de même votre documentaire. Vous ne possédez pas la caméra de vos rêves ? Steven Soderbergh a tourné Paranoïa avec un iPhone.

Vous avez un sujet, mais vous ne savez pas trop comment le traiter ? Alors là, vous n’avez même pas le commencement d’un problème. En fait, le scénario d’un documentaire vient toujours a posteriori et non a priori. Allez sur le terrain, tournez avec qui vous voulez, accumulez des heures tournages, il vous en restera toujours quelque chose. Faites ensuite le verbatim de chaque captation. De là, regroupez en thèmes tous les éléments similaires de votre verbatim. À partir de ces thèmes, construisez votre scénario et commencez votre montage à partir de celui-ci. Une fois votre premier montage terminé, écoutez attentivement ce que vous pensez à tort être le produit final et coupez tout ce qu’il est possible de couper ; on ne coupe jamais assez. Et refaites l’exercice jusqu’à ce que vous soyez satisfait du résultat.

Vous dites que la qualité de votre documentaire n’est pas de calibre professionnel sur le plan visuel ? Si vous attendez de tourner avec une caméra RED pour réaliser votre premier documentaire, vous ne le tournerez jamais. Si vous ne vous faites pas les dents sur au moins une dizaine de court-métrages de type documentaire, ce n’est pas parce que vous aurez tourné avec une caméra RED qu’il sera meilleur.

Votre crainte est d’être jugé par ceux qui ont de l’expérience en matière de tournage ? C’est peut-être la pire erreur que vous puissiez faire. En fait, l’ultime juge de votre documentaire est le public. Avez-vous su rejoindre le public que vous aviez ciblé au départ ? Si oui, mission accomplie. Vous dites que votre documentaire n’a attiré que 1,201 personnes sur YouTube ou tout autre plateforme de diffusion en l’espace de 3 mois ? Pour qui vous prenez-vous ? Un documentariste d’expérience ou un influenceur insipide ? Vous avez le choix entre le fait d’acquérir de la crédibilité au fil du temps ou de devenir un imbécile des plateformes vidéo.

Un vieil adage dit que l’on devient forgeron en forgeant. Devenez documentariste en tournant des documentaires ou des court-métrages ; il n’y a pas d’autres moyens. Le cinéma est un art adossé à la technique et à la technologie. Apprendre à maîtriser la technique ou la technologie n’est possible que par l’expérimentation. Tournez tant que vous pouvez tourner. Scénarisez, montez, post-produisez, refaites l’exercice tant et aussi longtemps que vous ne serez pas satisfait. Et si ce que vous trouvez satisfaisant n’arrive pas à rencontrer son public, eh bien, vous aurez beaucoup plus appris que si vous aviez réussi.

Une chose est certaine, vous allez galérer pendant des mois voire quelques 4 ou 5 ans. Mais un jour, vous aurez saisi l’essentiel de votre « style », de votre façon de faire un documentaire. L’autre chose qui est encore plus certaine que votre style ou le jugement des pairs, c’est le manque constant d’argent, jusqu’à ce qu’un jour, et cela n’est pas même une certitude, certaines personnes seront éventuellement enclines à financer vos projets. Toutefois, le jour où ça arrivera, vous aurez perdu toute indépendance éditoriale face au traitement de vos documentaires, à moins que vous soyez à ce point talentueux que l’on vous laisse carte blanche.

© Pierre Fraser (Ph. D.), sociologue et cinéaste, 2019

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.