Stratégie de l’inaction et patrimoine religieux

[La web-série « Le défi du patrimoine religieux »]

Tout bâtiment laissé à lui-même se dégrade inévitablement. Le patrimoine religieux bâti n’échappe pas à cette fatalité, bien au contraire. Dans cette capsule, le curé Pierre Gingras de la paroisse St-Jean-Baptiste de Québec explique comment une stratégie de l’inaction s’est mise en place et affecte directement les églises.

© Pierre Fraser (Ph.D.). sociologue, 2020

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.