Le Québec s’est-il fabriqué une haine du christianisme ?

Photo|Société ➔ Requiem pour une église

Topo

Avec la Révolution tranquille en 1960 qui fait entrer le Québec dans la modernité, l’Église catholique canadienne-française est confronté à de profondes remises en question. Les églises se vident au rythme où les fidèles adhèrent de moins en moins à la foi de leurs ancêtres. Dans cette capsule vidéo, le curé Pierre Gingras se demande si nous ne nous serions pas fabriqué une haine du christianisme pour mieux rejeter le passé. Le sociologue Simon Langlois, pour sa part, explique comment cette transformation sociale s’est déroulée entre 1960 et 1970.


Balado


Vidéo


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.