Patrimoine religieux, la stratégie de l’abandon

Photo|Société ➔ Requiem pour une église

Topo

L’historien et bibliothécaire Gilles Gallichan explique comment le patrimoine religieux fait parfois face à une stratégie qui consiste à le laisser se détériorer graduellement jusqu’à ce qu’il devienne un « enjeu de sécurité publique ». De là, le bâtiment religieux devenant irrécupérable, tombe sous le pic des démolisseurs. Toutefois, est-il nécessaire que tous les bâtiments religieux soient préservés ?


Balado


Vidéo


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.