Henri Cartier-Bresson, mise en pratique (1)

Mur de Berlin, Berlin ouest, Allemagne, 1962
tirage argentique, image/feuille : 29.9 x 19.6 cm. (11 ¾ x 7 ¾ in.)
Collection Charles-Henri Favrod, Suisse
© Henri Cartier-Bresson

Mes étudiants me demandaient parfois, dans le cadre du cours «Sociologie Visuelle» que j’enseignais à l’Université Laval, si la photographie d’Henri Cartier-Bresson pouvait être qualifiée de sociologique ? En fait, si la pratique photographique de Cartier-Bresson a souvent été considérée comme étant influencée par la sociologie, en raison de son intérêt pour la capture de moments quotidiens et de scènes de la vie quotidienne, il est peut-être plus approprié de dire que sa photographie reflète des préoccupations sociologiques plutôt que d’être qualifiée de sociologique, puisque Cartier-Bresson n’a pas explicitement étudié la sociologie.

Toutefois, faut-il ici préciser que Cartier-Bresson a fortement été influencé par le mouvement surréaliste et le concept de «l’instant décisif» qui met en valeur l’importance de capturer des moments uniques et significatifs. Et la chose n’est pas anodine en ce qui concerne la pratique de la sociologie visuelle, car l’instant décisif peut effectivement mener à montrer des situations sociales contrastées. Par exemple, la photo ci-dessous, représentant une femme et un chien assis à une table de bistro, représente bien cet instant décisif qui souligne en même temps une certaine position sur le gradient social [lire la suite].

%d blogueurs aiment cette page :