Henri Cartier-Bresson, mise en pratique (2)

Dans quelle mesure Henri Cartier-Bresson a-t-il été influencé par le mouvement surréaliste pour élaborer le concept de «l’instant décisif» ? Telle est la question que l’un de mes étudiants m’avait posé quelques jours avant une journée consacrée à la prise de photos sur le terrain dans le cadre du cours «Sociologie Visuelle» que j’enseignais à l’Université Laval. Il est tout à fait plausible d’avancer l’idée qu’Henri Cartier-Bresson a été fortement influencé par le mouvement surréaliste dans l’élaboration de son concept de «l’instant décisif». Pourquoi ? Parce que le surréalisme mettait l’accent sur l’importance de saisir les moments imprévus et surprenants de la vie quotidienne, idée reprise par Cartier-Bresson dans sa propre approche photographique. Également inspiré par les idées surréalistes sur la correspondance entre les choses et les événements, Cartier-Bresson a ainsi aligné sa recherche de relations visuelles et significatives dans ses propositions visuelles.

Cette volonté de Cartier-Bresson à mettre en valeur l’importance de capturer des moments uniques et significatifs n’est pas anodine en ce qui concerne la pratique de la sociologie visuelle, car l’instant décisif peut effectivement mener à montrer des situations sociales contrastées. Par exemple, la photo de gauche, représentant un homme qui quémande un repas, tout comme la vidéo ci-dessous, sont significatives en ce sens [lire la suite].

%d blogueurs aiment cette page :