Habiter une maison centenaire dans le quartier Saint-Roch de Québec

Financement de cette série

Bonjour ! En versant 2,00 $ ou plus, vous nous aiderez à financer cette série documentaire actuellement en tournage qui porte sur la question du rapport de l’architecture au territoire. Comme nous ne bénéficions d’aucune subvention de recherche publique ou privée, nous nous en remettons totalement à votre générosité .

Architecture et territoire

Charles Cantin, habitant du quartier Saint-Roch de Québec, propose ici un tour du propriétaire de sa maison plus que centenaire. Ancien quartier ouvrier aux rues étroites, où chaque maison jouxte chaque maison, le défi de redonner une autre vie aux habitations existantes n’est pas seulement qu’affaire de rénovation en raison de l’âge de la propriété, mais aussi affaire de respecter la dimension architecturale globale du quartier. Autrement, vivre dans un quartier central, c’est aussi accepter une certaine mixité sociale, tout en se préservant un habitat à dimension humaine où l’urbanité n’envahit pas forcément la vie au quotidien. C’est à cette façon de vivre la ville que nous convie Charles Cantin.

Pour mieux contextualiser la vidéo
Au tout début de son histoire, Saint-Roch était essentiellement un quartier rural, peuplé de fermiers et de cultivateurs. Cependant, avec l’expansion de la ville de Québec au XIXe siècle, Saint-Roch est devenu un quartier industriel et ouvrier, abritant de nombreuses usines et ateliers. Selon l’historien Jean-Pierre Wallot, « Saint-Roch est devenu un lieu de travail pour les ouvriers de la ville, mais aussi un lieu de vie pour les familles ouvrières qui y ont trouvé un logement abordable » (Wallot, 1995, p. 45).

Au cours du XXe siècle, Saint-Roch a continué à évoluer. Les usines ont fermé et le quartier est devenu de plus en plus résidentiel. Cependant, il a également connu des moments difficiles, notamment avec l’arrivée de la crise économique des années 1930 et l’essor de la criminalité dans les années 1950 et 1960, alors que Saint-Roch était considéré comme un quartier dangereux, où la criminalité était élevée et où les conditions de vie étaient difficiles pour les habitants.

Heureusement, au cours des dernières décennies, Saint-Roch a connu une revitalisation importante. Les immeubles délabrés ont été rénovés et de nouveaux commerces et restaurants ont ouvert leurs portes, et en ce sens Saint-Roch est devenu un quartier branché et animé, attirant de nombreux jeunes professionnels et familles.

Référence :
Wallot, J.P. (1995). L’histoire de Saint-Roch. Québec : Presses de l’Université Laval.

Production

Concept original : Pierre Duchesne
Réalisation : Pierre Fraser
Captation : Pierre Fraser
Coordination : Johanne Tremblay
Intervenant : Pierre Duchesne
Production : Photo|Société

© Photo|Société, 2023

%d blogueurs aiment cette page :