Publications

[À paraître en septembre 2021]
Qui a la responsabilité du patrimoine religieux bâti du Québec ? Cette question traverse tout ce numéro et différents acteurs impliqués dans la préservation de celui-ci tentent d’y répondre. Certains diront qu’une certaine stratégie de l’abandon s’est mise en place, appuyant par le fait même, sans coup férir, la démolition de ces édifices emblématiques du Québec. D’autres, pensent que la société laïque doit travailler de concert avec les diocèses pour identifier des solutions dans un contexte où les fabriques sont à court de moyens financiers. Quelques-uns sont convaincus qu’ il s’agit là d’un problème avant tout social, et que l’indifférence qui entoure cette disparition est dû à notre manque de fierté en tant que peuple. Où tracer la ligne ? 


[À paraître en avril 2021]
Comment mettre en pratique les concepts de la sociologie visuelle ? Afin de répondre à cette question, des sociologues et des photographes se sont rendus sur le terrain afin de rendre compte de certaines réalités sociales spécifiques. Tout d’abord, qu’ont en commun un marché public et une banque alimentaire ? De prime abord, si peu, et pourtant, l’image révèle ce qui les fédère et non ce qui les différencie. Et c’est justement là où l’idée de plan rapproché prend toute sa signification, car la lentille de la caméra n’est pas que pure lentille, elle est aussi lentille sociale qui peut éloigner ou rapprocher un sujet, le rendre visible ou le fondre dans ce qui fait société.


[Acheter ce numéro : CA | FR | UK | US]
L’image est partout. L’image prédomine. Il y a là toute une dimension visuelle et sociale qui est mise en action et qui conditionne nos vies. Le simple panneau routier et le feu de circulation régissent nos déplacements. L’architecture structure nos espaces de vie et nos relations sociales. Le panneau réclame et la publicité communiquent des façons d’être et de consommer. Dans un contexte technologique où chacun est en mesure de produire et de diffuser des images à partir de son téléphone intelligent, où la consommation d’images est inévitable, la sociologie visuelle propose de mobiliser la production d’images, fixes ou animées, pour rendre compte des différentes réalités sociales qui travaillent et traversent la société.